Comment ouvrir un magasin en franchise ?

Conseils et astuces

Se retrouver à la tête de son propre commerce est un rêve que caressent de nombreux entrepreneurs. Décoration, alimentation, prêt à porter, bio ou autres : les domaines d’activité sont nombreux et le champ des possibles, infini ! Ouvrir un commerce reste malgré tout une aventure risquée qu’il faut savoir préparer avec soin en amont. Bien connaître son marché, les habitudes des consommateurs et faire le point sur ses propres capacités sont des étapes primordiales avant d’envisager une ouverture en franchise. Vous aimeriez vous lancer aux côtés d’un réseau et voulez savoir comment ouvrir un commerce en franchise ? Nous avons réuni ici toutes les informations que vous avez besoin de connaître avant de contacter les enseignes de votre région.

Les astuces et conseils pour lancer votre magasin franchiséOuvrir un commerce en franchise : les démarches

D’une simple idée à la réalisation concrète d’un projet de franchise, les démarches sont nombreuses mais restent parfaitement accessibles aux profils les plus motivés ! Découvrez sans plus attendre les principales étapes à franchir pour ouvrir votre commerce !

La préparation du projet

Analysez votre projet

Avant de vous lancer dans l’ouverture d’un commerce en franchise, analysez votre projet ! Faites donc avant tout le point sur les savoir-faire acquis au cours de vos expériences professionnelles précédentes, comprenez vos points forts mais également vos lacunes : ces informations vous permettront de vous diriger vers les secteurs d’activité les mieux adaptés à vos goûts mais également à vos qualités. Gardez néanmoins en tête qu’un manque de compétences n’est pas forcément un frein, les enseignes proposant généralement des formations à leurs franchisés.
 
Faites une étude de marché
 
Toutes les régions françaises ne se ressemblent pas et l’importance de la concurrence peut évidemment varier en fonction du secteur choisi. Une étude de marché est alors idéale pour savoir exactement où vous mettez les pieds. De plus, vous pourrez recouper ces informations avec celles que vous fourniront les enseignes que vous démarcherez dans un second temps.
 
Trouvez votre franchiseur
 
Vous connaissez à présent le secteur d’activité le plus intéressant à investir, il ne vous reste plus qu’à élire le franchiseur susceptible de vous accompagner dans cette aventure. Pour ce faire, ne fiez pas seulement à la notoriété des enseignes mais analysez en détail le DIP (Document d’Information Précontractuel) qui vous sera fourni par chacune. Vous pourrez y découvrir toutes les informations nécessaires sur le réseau, ses dirigeants mais également son chiffre d’affaires et les conditions d’exercice proposées aux franchisés (royalties, frais d’entrée, formations, animations réseaux et cie).
 

Les démarches pour lancer votre projet

 
Faites à présent le point sur les démarches vous permettant de finaliser votre projet.
 
Finances : prévisionnel et aides
 
Vous entrez à présent dans le vif du sujet et il vous faut faire le point sur vos besoins et sur votre future activité. Créer un prévisionnel vous permettra de savoir, poste par poste, quels seront vos besoins financiers réels sur le court comme sur le long terme puisqu’il soit s’étendre sur les trois années à venir. Pour cela, le DIP fourni par votre franchise vous sera essentiel. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un comptable. Dans un second temps, il vous suffira de vous adresser aux établissements bancaires pour connaître vos capacités de financement, autrement dit : de savoir le montant des prêts que vous pourrez obtenir. À ce stade, pensez bien évidemment à vous renseigner sur les aides financières auxquelles les créateurs d’entreprise peuvent prétendre sous certaines conditions.
Bon à savoir : certaines enseignes accompagnent leurs franchisés dans leurs recherches de financement.
 
Signature et ouverture d’un commerce en franchise
 
Une fois les financements et le local trouvé (avec l’aide ou non du franchiseur), les franchisés sont prêts à signer leur contrat non sans en avoir, au préalable, étudié chaque clause avec le soutien et l’expertise d’un professionnel qualifié. Suit généralement une formation, d’une durée plus ou moins longue puis l’ouverture du commerce franchisé, bien souvent avec l’aide et les conseils pratiques du franchiseur, présent lors de l’événement.
 

Les secteurs qui recrutent en franchise

Se lancer aux côtés d’une enseigne permet d’acquérir une certaine assurance quant à ses chances de réussite. Néanmoins, pour espérer profiter d’un retour sur investissement rapide, mieux vaut s’investir dans un secteur porteur. Si les domaines d’activité populaires varient en fonction des époques, certaines valeurs sûres se confirment dans le temps et doivent tout particulièrement attirer l’attention des investisseurs.
 

Le marché de l’alimentaire, les supérettes

Les commerces de proximité sont plus que jamais tendances et séduisent les consommateurs urbains. Parmi les incontournables, les supérettes sont évidemment les plus notables et ont vu leur nombre doubler en seulement quelques années. Appréciées pour leurs horaires d’ouverture étendus mais également pour la grande variété de leurs produits, elles occupent une place primordiale dans le quotidien des consommateurs. Les commerces alimentaires bio connaissent eux aussi un regain d’intérêt. En cause : une volonté générale de mieux manger et surtout, de privilégier les produits les plus naturels possibles. Devenues accessibles au plus grand nombre, les produits bio représentent donc un marché particulièrement porteur et à investir sans tarder !
 

Le prêt à porter

Crise oblige, le prêt à porter est un secteur difficile à appréhender lorsque l’on cherche à ouvrir un commerce. Privilégier les grandes enseignes en franchise reste néanmoins synonyme de réussite : bien souvent fidèles à une marque, les consommateurs se tournent en effet plus volontiers vers les boutiques qu’ils connaissent. De plus, les franchisés dans le de prêt à porter bénéficient généralement de campagnes de publicité solides qui leur permettent de s’implanter d’autant plus solidement sur le marché.
 

Les fleuristes

Vous pensiez le secteur réservé aux indépendants ? S’ils sont encore les plus nombreux, les franchises gagnent elles aussi du terrain et séduisent grâce à la variété de leurs produits et à la diversité de leurs tarifs. Gros budgets ou non, les consommateurs sont toujours certains d’y trouver leur bonheur. Livraisons à domicile, sites internet, personnalisation de bouquets : les franchises proposent de plus en plus d’options à leur clientèle, autant de services supplémentaires que ne peuvent pas toujours proposer les indépendants.
 
Derniers articles de la rubrique